Konigstein Work Camp

Location

Konigstein Work Camp

 

background Notes:

Im Ersten- und Zweiten Weltkrieg werden hier Kriegsgefangene untergebracht. 1942 gelingt dem französischen General Henri Giraud die Flucht aus dem Offiziersgefangenenlager. Die Besatzung ergibt sich 1945 kampflos der Roten Armee, die auf dem Königstein ein Lazarett einrichtet
Zu Beginn der Zeit des Nationalsozialismus wurde das Naturfreundehaus Halbestadt 13 enteignet und zu einem frühen Konzentrationslager umgewandelt, in dem 70 bis 100 politische NS-Gegner aus Pirna und umliegenden Orten interniert und misshandelt wurden. Zu DDR-Zeiten wurde das Haus Jugendherberge und trug den Namen Julius Fuciks. Gegen Ende des Zweiten Weltkrieges von November 1944 bis April 1945 wurden zwei Außenlager des KZ Flossenbürg errichtet: ein Lager an der Eselswiese mit 1.000 Häftlingen, sowie ein wesentlich größeres Lager im Wald Milchweg/Schwarzer Weg zwischen Thürmsdorf und Leupoldishain, von dem aus Häftlinge im Ortsteil Weißig-Strand unterirdische Stollen für die Braunkohle Benzin AG („Brabag“) zur Benzinherstellung bauen mussten, wozu später Kriegsgefangene und Zwangsarbeiter anderer Nationen hinzukamen. Ein weiteres Kommando mit 250 Häftlingen schuftete in Porschdorf im Polenztal.

L'oflag IV-D est un camp d'officiers prisonniers de guerre de 1940 à 1945 situé en Allemagne sur le territoire de la commune d'Elsterhorst (Nart) près d'Hoyerswerda en Saxe.

Effectif du camp 6500 officiers en février 1945. Le camp, à l'approche des troupes russes, fut évacué entre le 17 et le 19 février 1945. 600 officiers malades ou inaptes à la marche restèrent au camp avec des médecins prisonniers français et seront libérés par les troupes russes le 20 avril 45. Les officiers, par colonnes, partirent à pied en direction de l'ouest. La majorité d'entre eux furent amenés à L'oflag de Colditz. Certains y resteront jusqu'à la libération du camp par les troupes alliées le 16 avril 45, d'autres seront re-déplacés au camp de Zeithain au bord de l'Elbe au Nord de Riesa où ils seront libérés par l'armée russe le 23 avril 45. Une colonne fut amenée au camp de la forteresse de Königstein - l'oflag IVB - libéré par les Russes à la capitulation de l'Allemagne le 8 mai 1945. Une autre partie des officiers resta cantonné à Lunzeneau, d'autres à Benndorf et enfin une autre partie des officiers français fut libérée à Errenhaide près de Burgstaedt le 14 avril 1945. Tous ont fait entre 150 et 170 kilomètres à pied dans les plus effroyables conditions pour être parqués dans des lieux de fortune, salle des fêtes, gymnases, théâtres, sans eau ni courant ni toilette, dormant sur la paille par terre, affamés et au désespoir de revoir un jour les leurs après cinq ans passés dans des camps de prisonniers. Leur libération fut souvent endeuillée par les combats entre les nazis et les Alliés dont les Soviétiques mais parfois ils furent pris pour cible par leurs libérateurs qui ignoraient qu'ils tiraient sur un camp de prisonniers.

source: Wikipedia

 

march_map: